Rêver d’une chatterie c’est bien,

mais le passage à la réalité c’est autre chose !

Il me fallait me former, chose faite avec le passage du CETAC (Certificat d’Études Techniques de l’Animal de Compagnie option « chat »), formation sanctionnée par un examen et reconnue par le Ministère de l’Agriculture. Ma chatterie a été créée et déclarée auprès des services de la chambre d’agriculture de la Sarthe avec l'obtention d’un numéro de SIRET et d’un certificat de capacité. J’ai un affixe, dont le nom suivra celui des chats né chez moi : De Goupil déclaré au LOOF.

Il me fallait aussi organiser les espaces de vie de mes chats. Certains projets sont finis, d’autres encore à l’étude ! Deux pièces de ma maison servent de nurseries pour les chattes gestantes et leurs petits. Le reste de la maison leur est accessible également à certains moments pour qu’ils profitent d’une vie la plus heureuse possible : je ne veux pas de chats enfermés dans des cages, que l’on vient nourrir une fois dans la journée…

De grands enclos extérieurs sont venus agrandir mes installations afin de permettre à mes mâles et mes femelles de profiter du jardin. Chacun est équipé d'un abri, de troncs d'arbre, de jeux...

Les  <b>chatons</b>, en particulier, vivent dans les mêmes pièces que moi à partir de 6 semaines et avec les chiens dès 2 mois, une fois leur première injection de vaccin effectuée. Ils sont ainsi habitués aux bruits de la maison et à la compagnie d’autres animaux. La radio leur fait découvrir des bruits divers très tôt et des enclos extérieurs permettent aux adultes de sortir au grand air. Ils sont protégés de la pluie et isolés en hiver par des panneaux transparents amovibles. D’autres devraient suivre, avec une partie en herbe et des arbres pour grimper…

LA CHATTERIE EN IMAGES